ORMONE

Mouvement Indisciplinaire

 

 

 

Le mot flux (du latin fluxux, écoulement) désigne un ensemble d'éléments (informations, données, énergie, matière...) évoluant dans un sens commun. un flux peut donc s'entendre comme un déplacement caractérisé par une origine, une destination, un trajet.

ORMONE, à son commencement, est liée à l'élan sauvage voire furieux d'un corps qui entre en relation. Une force instinctive mue par l'intuition, le hasard, la nécessité et une confluence de phénomènes font jaillir un mouvement. Un mouvement non consensuel qui cultive l'étonnement, le choc, le fragile, l'incertain, l'équilibre, entre réel et virtuel. C'est un mouvement d'expérimentations et de recherches qui dès ses premiers pas considère la relation entre danse musique et arts visuels. Sous le signe du poétique et toujours sur le fil nous développons un art du faire où le déplacement est central. Des processus de création s'inventent. L'imaginaire opère à travers des formes non narratives : les espaces que nous créons sont des espaces de projections, des espaces réflexifs où le sensible est premier. Le mot polymorphe est à propos pour parler de ce mouvement qui fonctionne tel un organisme vivant. A travers les collaborations, les expériences, les frottement des disciplines qui font le parcours d'ORMONE une identité se développe, s'invente, dans l'Entre. "Chercheurs-Artisans", notre démarche est concrète : œuvrer, travailler la matière, sentir l'environnement, dialoguer avec et générer des formes où les vibrations provoquent l'émotion. 

ORMONE créée en 2004 par Aurore Gruel, développe des formes pluridisciplinaires (danse, musique, arts visuels, film) où l'écriture des corps s'inscrit dans une démarche singulière. Le croisement entre les disciplines artistiques est de l'ordre d'un tissage. Cette notion est essentielle, elle constitue l'état d'esprit des différents processus de création mis en œuvre. Une identification mouvante, qui s’entend avec la notion de processus, d’élan et de vivant. Elle laisse l'œuvre ouverte, tel un espace de projections. C’est un mouvement polymorphe qui joue avec l’instinct, les incidences, les résonances, fait de rencontres avec, en son cœur, la poésie.

Les explorations, les réflexions, les actions menées, les formes développées par le tissage entre des sensibilités et des champs artistiques, développent un mouvement que nous nommons aujourd'hui, Mouvement Indisciplinaire.